Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie

Traitement de la dépendance aux psychostimulants

Lečenje zavisnosti od psihostimulanata

juillet 10, 2019

Le traitement de la dépendance aux psychostimulants rétablira votre vie normale.

Le rythme rapide de la vie, la pression au travail et les obligations familiales accumulés sont les principales caractéristiques de l’ère moderne. Et tandis que les uns affrontent les défis quotidiens, d’autres essaient de soulager le stress constant par diverses substances. Malheureusement, leur utilisation mène à la dépendance, dont ils ne peuvent pas s’en sortir seuls.

Les maladies liées à la dépendance sont les plus répandues chez l’homme moderne. Elles portent, à juste titre l’épithète de l’épidémie du 21ème siècle. Les statistiques enregistrent une augmentation du nombre de nouveaux cas chaque année, ainsi qu’une découverte constante de nouveaux types de drogues. Ces substances synthétiques, ainsi que les substances existantes, ont inondé non seulement les rues des villes, mais également les zones rurales. Nous sommes donc en droit d’affirmer qu’il n’y a pas d’endroit dans le monde où elles n’ont pas laissé de conséquences fatales.

Bien que la cocaïne et ses effets sur le corps soient connus depuis longtemps, aujourd’hui l’ abus de médicaments est prédominant. Ceci est confirmé par de nombreuses recherches. En fait, sur plus de 200 millions de patients dépendants enregistrés, 34 millions le sont pour le traitement de la dépendance aux psychostimulants. Ce chiffre est beaucoup plus important que le nombre total de personnes consommant de l’héroïne et de la cocaïne.

Que sont les psychostimulants ?

Les psychostimulants représentent la classe thérapeutique des médicaments qui améliorent les capacités psychiques et physiques des individus. Ils comprennent les amphétamines et les méthylxanthines, découverts en 1887 en Allemagne.

Il a été déterminéque leur utilisation active le système nerveux central, stimule la vigilance, améliore l’attention et la mémoire. Ils stimulent également les actions psychomotrices, éliminant la fatigue lors de travail intellectuel ou physique. En raison de la diversité de leurs effets, ils ont rapidement trouvé leur application en médecine. Dès 1932, ils devinrent le traitement officiel contre le rhume, la fièvre, la migraine et l’épilepsie. Mais aussi comme agent de perte de poids, car ils réduisent l’appétit.

Lečenje zavisnosti od psihostimulanata

Au fur et à mesure que s’est étendu l’utilisation légale des psychostimulants, leurs abus s’est développé également. Ce qui a conduit à la découverte de leurs effets négatifs.

Le traitement de la dépendance aux psychostimulants élimine les symptômes physiques et psychiques

L’effet des psychostimulants commence 15 à 30 minutes après la prise et dure environ 6 heures. Cependant il peut être prolongé jusqu’à 24 heures.

De petites doses entraînent une plus grande logorrhée, une bonne humeur et un sentiment de force accrue et de confiance en soi. Comme ils créent très rapidement une tolérance, il faut ainsi augmenter les doses pour obtenir l’effet initial. Cependant, cela augmente également les conséquences négatives, qui deviennent plus prononcées. Il y a donc une sécheresse de la bouche, une température élevée, la transpiration, l’accélération du rythme cardiaque. Alors que le besoin de nourriture et de sommeil diminue.

L’utilisation à long terme affecte l’ensemble du corps. En raison de la baisse du système immunitaire, des problèmes de peau et des troubles rénaux, pulmonaires et hépatiques se produisent. Il n’est pas rare que se manifestent des difficultés à parler et à penser, ainsi que des accidents vasculaires cérébraux ou des infarctus du myocarde.

L’équilibre perturbé de la dopamine dans le cerveau peut développer une psychose amphétaminique. C’est un trouble mental semblable à la schizophrénie paranoïde. Il se manifeste par la paranoïa et des hallucinations, qui s’accompagnent d’un comportement agressif.

Traitement de la dépendance aux psychostimulants à la clinique Dr Vorobjev

Le traitement de la dépendance aux psychostimulants, ainsi que tout traitement de la dépendance, commence par le diagnostic. En fonction de l’évaluation de l’état physique et psychique du patient, un programme individuel de traitement est établi.

À la clinique Dr Vorobjev la désintoxication est parfaitement indolore grâce au traitement par Neuro jet. A l’aide d’impulsions de cet appareil spécifique, le niveau de dopamine et d’endorphine dans le cerveau se normalise. Ceci élimine les symptômes négatifs de la crise de manque qui se produisent habituellement lors des traitements dans les autres établissements. Au même temps, un complexe, administré par perfusion, de multivitamines, de minéraux et d’acides aminés stimule le métabolisme, redonne la force et l’appétit au patient.

La prochaine étape est le traitement de la dépendance psychique. En pratiquant la stimulation audio-visuelle nous agissons au niveau subconscient, éliminant ainsi le désir de consommer ultérieurement des psychostimulants.

Étant donné que dans chaque dépendance se cache un problème plus profond, la psychothérapie et le soutien des psychologues et des psychiatres permet de découvrir la cause qui a conduit à la dépendance.

N’oubliez pas que le soutien à un proche pendant et après la rééducation  est très important pour l’issue finale du traitement. Il est donc obligatoire que tous les membres de la famille participent à la thérapie de groupe.

Outre d’éminents médecins et psychologues, l’équipe de la clinique Dr Vorobjev comprend également des physiothérapeutes. Les exercices prescrits permettent de stimuler la circulation sanguine et la motricité du corps. L’effet bénéfique est également profitable à l’esprit, ce qui réduit la durée du traitement. Podrška nakon lečenja

Les méthodes uniques de la célèbre clinique Dr Vorobjev rendent le traitement de la dépendance aux psychostimulants plus rapide et plus léger pour le corps que lors de l’application d’autres méthodes. Dans le même temps, les traitements sont d’une efficacité maximale, il n’y a donc aucun risque de rechute.

Publié le juillet 10, 2019
équipe de la clinique du Dr Vorobjev

Partage social:
Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button