Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie

La dépendance à Internet, comme toute autre maladie de dépendance, affecte non seulement l’individu, mais la société dans son ensemble. L’expansion planétaire et la popularité d’Internet ont également conduit à son utilisation incontrôlée et excessive. Ce trouble de cyberdépendance, comme on l’appelle, fait l’objet d’études dans de nombreuses branches médicales traitant de la psyché humaine.

La vie d’aujourd’hui est impensable sans Internet. Toutes les informations sur la population humaine sont stockées dans des bases de données Internet. Chaque personne sur la planète, si elle est connectée à ce réseau, peut découvrir tout ce dont elle a besoin à tout moment. En ce sens, ce type de bibliothèque a une place inestimable dans le monde moderne.

Cependant, comme pour beaucoup d’autres choses, il faut faire attention à l’utilisation d’Internet. Attirés par la facilité d’accès à de nombreux contenus intéressants (textes, vidéos, musique et films), nous pouvons facilement passer de la sphère ‘utilisation utile à une utilisation incontrôlée, ou dépendance.

Dépendance à Internet chez les enfants

La curiosité humaine est l’une des choses naturelles qui anime le monde. Mais les dangers guettent de partout. Il est parfois vital de ne pas laisser la curiosité nous guider. C’est ce qui arrive avec les maladies de dépendance. Au cours des dernières décennies du XXème siècle, la dépendance à Internet est devenue l’une d’entre elles.

Le rythme de vie accéléré et les nombreuses préoccupations que les parents ont au quotidien se traduisent par un manque de temps libre. Le stress, le manque de temps pour les enfants et les activités familiales sont un terrain propice au développement de diverses formes de comportements déviants chez les enfants. Lorsque les enfants sont laissés à eux-mêmes, ils peuvent facilement tomber sous de mauvaises influences. En raison d’une personnalité insuffisamment forgé et du manque de mécanismes de défense, les enfants sont vulnérable à l’influence des pairs, des groupes subsociaux et des médias.

La création et l’entretien des relations sociales dans le monde moderne se fait de plus en plus souvent en ligne. L’expansion de réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram et Twitter, fait que notre communication se fait principalement virtuellement, et non pas directement, en face à face. L’étonnante constatation est que la préoccupation par les réseaux sociaux est telle que les interlocuteurs communiquent via la toile même s’ils sont assis l’un en face de l’autre.

Youtube et d’autres chaînes sont utilisées pour publier divers contenus. Des enregistrements vidéo et audio spontanés, films, séries, vidéoclips, actualités et autres émissions, différents tutoriels… La liste est pratiquement infinie ! Une telle multitude de contenus semble très tentante et il est difficile d’y résister. Les enfants sont particulièrement enclins à „avaler“ démesurément tout ce qui leur est montré à l’écran.

Les téléphones potables et les tablettes étant devenues monnaie courante aujourd’hui, chaque enfant peut facilement accéder à Internet. La préoccupation par la toile est telle que les enfants ne l’utilisent pas uniquement à la maison et dans la rue, mais aussi à l’école, en classe. Leur absence psychique et leur incapacité à suivre les cours normaux sont alarmants. C’est pourquoi les écoles ont introduit l’interdiction de l’utilisation des téléphones portables dans l’enceinte de l’école, tandis que l’usage des téléphones portables pendant les cours est interdite par la loi.

Abus d’Internet et dangers pour les plus jeunes

L’utilisation abusive de téléphones portables par les écoliers se reflète également dans le fait de filmer des situations délicates, comme aller aux toilettes ou se changer dans les vestiaires et se préparer aux cours d’éducation physique. Ce qui est plus frappant que la violence entre pairs, c’est le fait que les enfants n’hésitent pas à filmer avec leur téléphone des scènes d’agression entre leurs camarades de classe. De nombreux enregistrements de violences faites aux enfants sont publiés sur YouTube et sur les réseaux sociaux. L’utilisation non autorisée d’Internet est le plus souvent sanctionnée par la censure. Cependant, les enfants partagent ensuite des scènes de violence explicites entre eux, dans différents groupes sur Viber, WhatsApp et d’autres applications d’Internet mobiles.

Les jeux vidéo contribuent également de manière significative à la désocialisation des enfants. De nombreux jeux peuvent être trouvés sur Internet : des jeux éducatifs et cognitifs, en passant par ceux du sport et de divertissement, jusqu’à ceux qui appellent à la violence. Ces derniers sont particulièrement dangereux pour le jeune esprit car ils appellent à la violence contre les autres et envers eux-mêmes. L’un de ces jeu est le  jeu de la Baleine bleue, dont les médias ont longuement parlé.

zavisnost od interneta lečenje dr vorobjev1 (1)

Suite à de nombreuses heures quotidiennes d’activité sur Internet, les enfants se déconnectent progressivement de la réalité. Ils commencent à vivre dans un monde virtuel, loin des vraies relations interpersonnelles. Il devient difficile d’atteindre ces enfants et les parents ont beaucoup de mal à y parvenir. En raison de la baisse de la concentration et de la baisse des capacités à mémoriser et à apprendre, apparaissent des difficultés scolaires. Les notes baissent fortement, le comportement empire et les relations avec les enseignants et les camarades se dégradent. Les taches domestiques et les activités familiales ne sont également plus effectuées. Toute l’attention et le temps sont dédiés à Internet.

Dépendance à Internet – Comment aider les enfants ?

Les parents entrent souvent en conflit avec leurs enfants en raison de leur utilisation incontrôlée d’Internet. Les jeunes répondent à la critique soit par l’indifférence totale soit par l’agressivité.

Outre l’obsession par les réseaux sociaux et les jeux vidéo, il existe pour les enfants un réel danger de prédateurs sur Internet : pédophilessectes voire même des organisations paramilitaires. Des organisations ou des individus destructifs et dangereux se cachent souvent derrière de faux profils avec des photos d’enfants. Leur manipulation s’exprime également via des activités attrayantes et apparemment adaptées aux enfants (échange d’images ou de vidéos de jeux rares, etc.).

Afin de prévenir la maltraitance d’enfants, les parents devraient être vigilants. L’accès à Internet doit être limité et le temps que les enfants passent sur les téléphones portables et les tablettes devrait être strictement contrôlé. Aujourd’hui, il existe de nombreuses applications et programmes de contrôle de contenu que les jeunes utiliseront. Les parents peuvent déterminer le contenu qui leur sera accessible.

Il ne faut pas négliger l’influence des pairs et la disponibilité de contenus inappropriés à l’école ou dans la rue. C’est pourquoi, il faut constamment discuter avec les enfants de tous les dommages et dangers d’Internet.

Cependant, si vous remarquez chez votre enfant des signes de dépendance à Internet, demandez en urgence une aide médicale. Des psychothérapeutes expérimentés de la clinique „Dr Vorobjev“ vous aideront à résoudre ce problème sérieux.

Les symptômes de la dépendance à Internet – Comment les reconnaître ?

Les enfants ne sont pas les seuls à être enclin à la dépendance à Internet (bien qu’ils soient le groupe le plus vulnérable). Les adultes sont également sensibles à ce trouble. Le fait que ce problème soit devenu viral est confirmé par les données de l’Organisation mondiale de la santé, qui indiquent que 44% de la population souffre de ce type de dépendance. Elle est classée parmi les maladies de dépendance, au même titre que la dépendance aux drogues, à l’alcool et au jeu d’argent.

Le comportement pathologique sur Internet implique l’utilisation abusive et quotidienne d’Internet durant plusieurs heures. Les adultes, tout comme les enfants, sont attirés par une multitude de contenus intéressants. Très souvent, la personne se connecte sur la toile pour trouver un produit, un service ou un lieu, et finit par lire frénétiquement la presse à scandale ou à surfer sur les sites d’achat. Comme on dit dans le jargon, il est facile de devenir „accro“. Les applications, publicités, titres pompeux et photographies – tout est si attrayant et séduisant.

Tout comme les enfants, les adultes ne sont pas insensibles aux jeux vidéo. Outre les jeux d’échec et de monopoly, les adultes jouent aux jeux d’argent ou achètent de manière compulsive en ligne.

La crise de manque – Signes et conséquences

Chez les personnes dépendantes à Internet, ce sont les mêmes récepteurs du cerveau qui sont activés que sont également responsables de la dépendance à l’alcool, aux stupéfiants ou aux jeux d’argent. C’est pourquoi ce trouble psychique doit être traité avec le même dévouement et le même sérieux. Le traitement des maladies de dépendance est une tâche familiale et sociale importante.

Les personnes dépendantes à Internet entrent dans les crises de manque tout comme les toxicomanes, les alcooliques ou les joueurs compulsifs. Le désir insatiable de surfer, de trouver un cyber partenaire sexuel ou de battre des records dans les jeux vidéo, est ce qui usurpe chaque pensée de la personne dépendante à Internet. En cas d’empêchement à établir la connexion, survient la crise de manque.

Certains des indicateurs qu’une personne est dans cet état sont des symptômes de manque habituels : transpiration excessive, hypertension artérielleirritabiliténervosité et agressivité. Il est difficile d’atteindre la personne en crise, la communication est impossible, et les conflits sont inévitables. Chez une telle personne, la préoccupation par les responsabilités et les activités réelles n’existent plus. L’éloignement de la famille et des amis est évidente et de plus en plus drastique. Même les besoins physiologiques primaires sont négligés : la prise de repas est évitée, l’hygiène corporelle n’est plus effectuée, et le besoin d’aller aux toilettes est constamment repoussé jusqu’à „juste battre ce record“ ou jusqu’à „vaincre le casino virtuel“. Tout cela peut entraîner de graves problèmes de santé, tels que l’arythmie, l’anémie, la constipation, les ulcères gastriques ou même l’infarctus du myocarde.

La cyberdépendance – Quand la réalité n’existe plus

Chez les personnes sujettes à la dépendance, Internet, les drogues, l’alcool et les jeux d’argent jouent un rôle compensatoire. Une structure psychique immature ne peut souvent pas faire face aux difficultés de la vie, puis cherche quelque chose qui la réconfortera et comblera le vide qu’elle ressent.

Suite à une fréquentation excessive du monde virtuel dans lequel elle fuit, la personne perd progressivement le contact avec la réalité. Même lorsqu’elle n’est pas en contact physique avec un ordinateur ou un téléphone portable, ses pensées sont axées sur le prochain niveau de jeu vidéo, une nouvelle mise sur la roulette ou l’achat de nouvelles choses inutiles. La dépendance psychique devient de plus en plus grande.

Afin de couvrir les dépenses constantes, la personne dépendante s’endette de plus en plus. Elle contracte des prêts, rentre dans le découvert, emprunte de l’argent auprès de la famille et des amis, et vend souvent des objets de la maison. Le compte bancaire s’amenuise et le budget de la maison n’existe plus. Alors que la famille n’a plus d’argent pour couvrir même les nécessités essentielles de la vie, la personne dépendante ne pense qu’à trouver un moyen d’obtenir la somme nécessaire pour la prochaine mise ou le prochain achat. L’excitation et les hormones du bonheur sont remplacées par l’anxiété et la dépression suite à la perte d’argent. Bien que désespérée, la personne dépendante doit „se refaire“. Ce besoin est plus fort que tout.

zavisnost od interneta lečenje dr vorobjev 2 (1)

Les conflits familiaux et conjugaux deviennent de plus en plus fréquents et intenses, et la famille se brise. Afin de remettre la personne dépendante sur la bonne voie, la famille reste finalement désarmée dans son impuissance. Avec le dernier espoir qu’ils parviendront, d’une manière ou d’autre, vaincre le problème de dépendance qui détruit leur foyer, les parents ou les conjoints demandent une aide médicale

Lorsque la personne dépendante se voit proposer de suivre un traitement, généralement, elle le refuse, n’admettant pas qu’elle a un problème et n’acceptant pas la responsabilité de ses actes. Se sentant trahie, elle fuit ceux qui „ne la comprennent pas et ne l’aiment pas“ et cherche du réconfort dans un éloignement croissant.

Traitement de la dépendance à Internet – Des méthodes fiables

La clinique internationale „Dr Vorobjev“ mène de manière fiable et réussie le programme de traitement de la dépendance à Internet. La clinique, qui a reçu le Prix international pour la qualité à New York en 2018, est un moteur d’innovation dans le traitement des maladies de dépendance. Le succès dans l’aide aux gens de sortir du cercle vicieux des dépendances, nous le devons aux  médecins spécialistes, dont le travail a été récompensé par les plus hautes distinctions.

Le programme de traitement de la dépendance à Internet dure 14 jours et comprend les méthodes suivantes :

  1. L’examen de diagnostic est la première étape du traitement. Le succès du traitement dépend directement du diagnostic. Afin d’obtenir le véritable tableau clinique de l’état psychophysique du patient, il est indispensable de pratiquer une analyse d’urine, du sang, l’ECG et l’examen par le médecin interniste. Le psychodiagnostic sera établi lors de la première consultation. Il implique des tests psychologiques, sur la base desquels sera établi le degré de dépendance, les conséquences sur la santé mentale de l’individu, la présence éventuelle de déficiences et de troubles mentaux, tels que la dépression. Grâce aux tests, on peut également examiner le niveau de motivation du patient pour la guérison. Après la réception des résultats et les consultations de l’équipe de spécialistes, on détermine le programme de traitement individuel du patient d’une durée de 14 jours.
  2. La pharmacothérapieou thérapie médicamenteuse. La prescription de la pharmacothérapie implique la prescription de médicaments qui ne créent pas d’addiction. Au début du traitement, les médicaments sont un moyen indispensable pour atteindre la stabilité psychique du patient. En effet, une fois l’anxiété éliminée, le patient montre plus de volonté de guérir.
  3. Le traitement par dispositifs médicauximplique les thérapies Neuro-Jet et Trans-air. À l’aide d’appareils spécifiques et d’impulsions dans le cadre de la thérapie par Neuro-Jet, on agit sur les cellules nerveuses qui secrètent l’endorphine et la dopamine (encore appelées hormones du bonheur). La thérapie Trans-air normalise les fonctions des lobes gauche et droit du cerveau. L’humeur se stabilise et le comportement se corrige. Cela permet d’établir un contrôle sur le besoin pathologique de rester sur Internet.
  4. La psychothérapieest l’une des méthodes les plus importantes dans le traitement de la dépendance à Internet. Elle permet de trouver la cause de la dépendance, de bâtir une structure psychique plus stable chez le patient. La conception de mécanismes de protection contre les rechutes est l’une des tâches cruciales de la psychothérapie.

zavisnost od interneta lečenje dr vorobjev 3 (1)

La clinique „Dr Vorobjev – Avec vous jusqu’à la guérison complète

À la clinique „Dr Vorobjev“ les modèles de psychothérapie suivants sont utilisés :

      – La psychothérapie individuelle. Le travail individuel du psychothérapeute avec le patient est dominant dans ce type de psychothérapie. En examinant les causes et les conséquences de la dépendance, le patient reçoit des conseils sur la manière de gérer plus facilement l’anxiété et le stress. Au cours de la thérapie, il apprendra à préserver sa personnalité, et à renouer les relations rompues avec ses proches. Le patient reçoit le planning des activités quotidiennes auquel il doit se conformer. En établissant une nouvelle routine de vie, on tend à éliminer les tentations qui ont plongé le patient dans un état de dépendance.

       – La psychothérapie éducative. Au cours de de cette psychothérapie le patient est informé de toutes les conséquences que la dépendance à Internet a laissé sur sa vie et sur celle de ses proches. Le patient fit face aux conséquences psychiques, émotionnelles, sociales et professionnelles que la dépendance à causée. Au cours de cette thérapie, le patient apprend également comment se comporter pour que la période d’abstinence soit réussie.

       – La thérapie de groupe. La thérapie de groupe implique le travail d’un psychothérapeute avec un groupe plus ou moins grand de personnes dépendantes. À travers des psychodrames et les expériences des autres, le patient perçoit les conséquences de sa dépendance à Internet. En écoutant les expériences d’autres personnes dépendantes, le patient accepte plus facilement d’admettre qu’il a un problème sérieux. En même temps il se rend compte qu’il n’est pas seul. De cette façon, son traitement aura une meilleure issue.

       zavisnost od interneta lečenje dr vorobjev 4 (1)

       – La psychothérapie familiale. Les membres de la famille sont considérés comme co-dépendants de la maladie. Leur participation dans le traitement de la dépendance est donc d’une importance inestimable. En examinant et en analysant les relations familiales, le psychothérapeute essaie de découvrir ce qui a mené à la maladie de dépendance. En examinant toutes les causes, il essaie de trouver la meilleure façon de guérir. En conseillant les membres de la famille sur le comportement approprié à adopter envers le patient contribue au succès de la thérapie.

Traitement de la dépendance – Nous sommes toujours là pour vous

  1. La pharmacohypnose comprend une combinaison d’éléments d’hypnose et de médicaments (Ibogaïne et autres) à des fins thérapeutiques. En pénétrant dans les niveaux les plus profonds du subconscient, le patient prend conscience des moments cruciaux de sa vie. Cette expérience est extrêmement émotionnelle et clairvoyante. Le fait de revoir son vécu est généralement si fort que le patient ne retourne plus jamais sur le chemin de la dépendance.
  2. Le traitement ambulatoireest la dernière étape du traitement. Il débute après la sortie de l’hôpital et dure jusqu’à 12 mois. Des contrôles mensuels obligatoires et un soutien médical continu aident le patient à maintenir avec succès la période d’abstinence. S’il en ressent le besoin, le patient peut contacter la clinique „Dr Vorobjev“ à tout moment, sept jours sur sept et 24h/24.

Dépendance à Internet – Votre santé est notre mission

Si vous avez identifié des symptômes de dépendance chez vous ou l’un de vos proches, vous pouvez nous consulter à tout moment. Nos médecins vous conseilleront quel est le meilleur traitement de la dépendance à Internet. Il est crucial de demander de l’aide dès que le problème est identifié car le traitement ne doit pas être retardé. N’hésitez donc pas à nous appeler.

Deux décennies d’expérience dans le traitement des maladies de dépendance place nos médecins spécialistes parmi les meilleurs experts mondiaux dans ce domaine médical. Des patients satisfaits et en bonne santé du monde entier sont notre meilleure recommandation.

Devenez à nouveau maître de votre vie. Avec notre aide, revenez à vous et à votre famille.

Derniers articles du blog

razmak dr vorobjev

Blocage des opiacés : implants pour la dépendance aux opiacés

Que sont les implants pour la dépendance aux opiacés et comment fonctionnent-ils ?Qu’est-ce que la thérapie de remplacement des opiacés

Sevrage et désintoxication du fentanyl

Effets secondaires possiblesSymptômes de sevrage du fentanylCombien de temps dure le sevrage du fentanyl ?Effets secondaires psychologiques du sevrage du

Call Now Button