Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie
razmak dr vorobjev

mai 5, 2021

La buprénorphine est un médicament, délivré sur l’ordonnance, utilisé pour traiter les douleurs modérées à sévères et est également utilisé dans le traitement de la dépendance aux opioïdes. Ce médicament est un agoniste partiel des opioïdes, ce qui signifie qu’il n’active que certains des récepteurs opioïdes dans le cerveau, tout en en bloquant d’autres. Cela conduit à un effet euphorique plus faible qu’avec d’autres opioïdes tels que l’héroïne ou la morphine, bien qu’il soit toujours présent. Avec la méthadone et la naltrexone, la buprénorphine fait partie des trois médicaments approuvés par la FDA et souvent prescrits pour le traitement de la dépendance aux opioïdes.

Cet article vous aidera à découvrir les causes de la dépendance à la buprénorphine et vous apprendra à reconnaître les signes et les symptômes de la dépendance et du surdosage à la buprénorphine. Vous découvrirez également quelques excellentes options de traitement pour la dépendance à la buprénorphine qui peuvent être utiles pour vous ou vos proches en cas de dépendance à la buprénorphine.

Qu’est-ce que la buprénorphine et pourquoi créé-t-elle une dépendance?

La buprénorphine est un médicament à action prolongée, ce qui signifie qu’elle est lentement libérée dans l’organisme sur une période plus longue que de nombreux autres opioïdes. Elle a été créée dans les années 1960 et est fabriquée à partir d’une version synthétique de la thébaïne – un composé qui provient de la fleur de pavot et dont proviennent d’autres opioïdes tels que l’héroïne et la morphine.

Un lot de comprimés sublinguaux de buprénorphine.

Bien que la buprénorphine soit utilisée pour traiter la dépendance aux opioïdes et pour prévenir leur désir et les rechutes, l’utilisation de ce médicament comme méthode de traitement de la dépendance aux opioïdes peut avoir des conséquences. La buprénorphine a son propre potentiel de dépendance en raison des effets euphoriques qu’elle peut provoquer en cas d’utilisation inappropriée. Bien que les effets de la buprénorphine soient plus faibles, car il ne s’agit que d’un agoniste partiel des opioïdes, elle peut tout de même créer une dépendance. Malheureusement, cela signifie que certains toxicomanes ne changent qu’une dépendance par une autre. Cela est plus probable lorsque la buprénorphine est utilisée plus longtemps ou à des doses plus élevées que celles recommandées, car une dépendance peut se développer, entraînant un abus de drogues.

Noms pharmaceutiques et d’argot pour la buprénorphine

Subutex est le nom des comprimés sublingaux de la buprénorphine et est principalement utilisé pour traiter la dépendance aux opioïdes. Malheureusement, lorsque le Subutes n’est pas pris selon l’ordonnance médicale, il peut facilement être utilisé comme un stupéfiant, c’est pourquoi la Suboxone a été développée pour tenter d’empêcher cela.  

Suboxone peut être sous forme de comprimés sublinguaux ou d’un film sublingual et est une combinaison de buprénorphine et de nalaxone. La nalaxone est un antagoniste des opioïdes, ce qui signifie qu’elle bloque les récepteurs opioïdes, sans les activer ni provoquer d’effets euphoriques. Ce médicament a été créé pour bloquer l’utilisation de la buprénorphine à des fins de plaisir, car la réaction entre la naloxone et la buprénorphine entraîne des symptômes désagréables et sa prise à fortes doses peut entraîner de violentes réactions allergiques.

Certains autres noms commerciaux incluent:

  • Butrans: Un dispositif transdermique contenant de la buprénorphine qui doit être changé tous les 7 jours et ne doit être utilisé que par les personnes souffrant de douleurs chroniques et par les personnes habituées aux effets des analgésiques opioïdes, car, autrement, des doses élevées peuvent être nocives.
  • Buprenex: Buprénorphine sous forme d’injections utilisées uniquement dans des conditions médicales professionnelles.
  • Suboclade: Une injection à libération prolongée qu’un professionnel de la santé peut administrer une fois par mois à ceux qui sont traités pour une dépendance aux opioïdes.
  • Belbuca et Bunavail: films buccaux (films qui se dissolvent au niveau de la joue) qui soulagent les douleurs et traitent la dépendance aux opioïdes.

 Certains termes d’argot courants pour la buprénorphine incluent les noms de „subu”, „bupré”, „sub”, „orange”.

Signes et symptômes de la dépendance à la buprénorphine

Personne dépendante à la buprénorphine éprouve les symptômes inconfortables après une utilisation prolongée.

L’abus de drogues entraîne également des changements psychologiques et un comportement inhabituel, et connaître ces signes peut vous aider à comprendre que vous ou un de vos proches êtes dépendant. Les signes possibles d’un comportement de dépendance à la buprénorphine comprennent: 

  1. Utilisation de la buprénorphine avec d’autres substances telles que l’alcool ou les benzodiazépines.
  2. Utilisation de plus grandes quantités de substance ou prise pendant une période plus longue que celle indiquée.
  3. Négligence des responsabilités quotidiennes à la maison ou au travail.
  4. Continuer à utiliser la buprénorphine malgré les effets négatifs sur votre qualité de vie.
  5. Mentir au médecin pour se voir prescrire de plus grandes quantités de buprénorphine ou changer de médecin pour obtenir davantage de prescriptions.
  6. Dépenser trop d’argent pour la buprénorphine.
  7. Obtention de la buprénorphine par des moyens illicites.
  8. Forte envie de drogue.
  9. Tentative d’arrêter de consommer et échec ou présence de symptômes de crise après avoir tenté d’arrêter.

Ceux qui abusent de la buprénorphine peuvent présenter des symptômes désagréables et potentiellement nocifs après l’arrêt de l’utilisation. Certains symptômes physiques et psychologiques qui peuvent être ressentis sont:

  • Nausées et vomissements
  • Troubles d’appétit
  • Diarrhée
  • Somnolence et confusion
  • Discours inintelligible
  • Altération des fonctions motrices
  • Démangeaisons
  • Troubles de sommeil
  • Augmentation de la pression artérielle
  • Diminution des fonctions respiratoires

Cette liste n’est pas exhaustive, et ceux qui ont une dépendance plus grave peuvent avoir des symptômes plus forts et plus désagréables. Certains effets indésirables à long terme de la prise de la buprénorphine peuvent inclure des problèmes de production d’hormones, des lésions hépatiques et la présence de symptômes de manque sévères.

Contactez-nous pour une consultation en ligne gratuite afin d’obtenir de l’aide pour résoudre ces symptômes problématiques pour vous ou votre proche >>>

Symptômes d’un surdosage de la buprénorphine

L’un des aspects les plus dangereux de la dépendance à la buprénorphine est la possibilité d’un surdosage. Un surdosage peut survenir lorsqu’une dose très élevée du médicament est prise, mais dans le cas de la buprénorphine, il est plus probable qu’un surdosage se produise après le mélange des substances. Le mélange de buprénorphine avec d’autres opioïdes ou des dépresseurs du système nerveux tels que l’alcool peut augmenter considérablement le risque de surdosage.

Une personne qui subit une surdose de buprénorphine peut ressentir une sédation et une fatigue extrêmes, une peau froide ou en sueur, des évanouissements, une hypotension artérielle, un coma et une fonction respiratoire diminuée. Une respiration lente et / ou superficielle fait partie des symptômes les plus dangereux d’un surdosage, car un arrêt respiratoire complet est possible. Si vous pensez que vous ou l’un de vos proches subissez une surdose de buprénorphine, consultez immédiatement un médecin.

Traitement de la dépendance à la buprénorphine

Il est possible d’effectuer une désintoxication progressive à la maison avec les conseils et recommandations d’un médecin, mais l’endroit le plus sûr pour la désintoxication de la buprénorphine est dans un établissement médical spécialisé dans le traitement de la dépendance. Cela est particulièrement vrai si votre dépendance est grave ou si vous avez d’autres problèmes de santé qui pourraient compromettre votre sécurité.

Un psychologue qui tient une séance avec une personne dépendante.

Il existe deux options principales pour traiter la dépendance à la buprénorphine. Comme mentionné ci-dessus, la première consiste à réduire progressivement la dose du médicament pour éviter les pires symptômes d’une crise d’abstinence, tout en réduisant la concentration du médicament dans votre corps. Cette méthode est longue, inconfortable et souvent infructueuse. La présence de l’envie de la drogue et la possibilité de supporter les symptômes de crise sur une si longue période obligent souvent les gens à rechuter.

Une autre option de traitement de la dépendance comprend la désintoxication ultra-rapide des opioïdes (UROD). Il s’agit d’une procédure de désintoxication dans laquelle le patient est sous anesthésie pendant environ 6 à 8 heures pendant qu’il reçoit des médicaments de désintoxication des opiacés tels que la nalaxone et la naltrexone. Ce processus est effectué uniquement dans un établissement médical spécial où l’état vital du patient peut être constamment surveillé avant, pendant et après la procédure. Cette méthode peut être répétée plusieurs fois.

UROD n’est qu’une partie du traitement global, et les spécialistes en traitement de la dépendance peuvent recommander n’importe quelle combinaison de pharmacothérapie, de physiothérapie ou de thérapie comportementale à des moments différents. L’ensemble de cette procédure vise à réduire l’expérience de crise et les envies de drogue lors de la désintoxication à la buprénorphine, ainsi qu’à fournir un soutien après la procédure de désintoxication elle-même.

Vous n’êtes pas obligé de lutter seul contre la dépendance. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur la façon dont nous pouvons vous aider à vous libérer de la buprénorphine pour toujours.

Demandez une consultation en ligne gratuite avec un médecin spécialiste de la clinique pour savoir comment commencer le traitement de la dépendance à la buprénorphine >>>

Questions fréquentes

Pourquoi la buprénorphine créé-t-elle une dépendance?

La buprénorphine est un agoniste opioïde partiel, ce qui signifie qu’elle n’active que certains récepteurs opioïdes dans le cerveau, tout en bloquant d’autres. Bien que cela entraîne un effet euphorique plus faible que d’autres opioïdes tels que l’héroïne ou la morphine, l’effet est toujours présent et peut conduire à une dépendance, en particulier en cas d’abus de la substance. Malheureusement, cela signifie que de nombreuses personnes qui souffrent de troubles de la consommation d’opioïdes et utilisent la buprénorphine pour le traitement peuvent changer une dépendance par une autre.

Quels sont les signes et les symptômes de la dépendance à la buprénorphine?

Certains signes courants de comportement indiquant une dépendance aux opioïdes comprennent la négligence des responsabilités quotidiennes, l’isolement social et le mensonge aux médecins pour obtenir des quantités plus élevées de buprénorphine. Les personnes dépendantes de la buprénorphine peuvent présenter certains des symptômes suivants: nausées et vomissements, somnolence et confusion, troubles du sommeil, altération de la fonction motrice et diminution de la fonction respiratoire.

Comment puis-je me libérer de la dépendance à la buprénorphine?

Un moyen sûr et fiable de se libérer de la dépendance à la buprénorphine est la procédure de désintoxication ultra-rapide des opioïdes. Le patient est sous anesthésie car la substance est éliminée du corps et sa santé est constamment surveillée. Après cette procédure, le reste du programme de traitement de la dépendance peut consister en un traitement ambulatoire, une pharmacothérapie, une physiothérapie et une thérapie comportementale.

Publié le mai 5, 2021
par l’équipe de la clinique du Dr Vorobjev

Partager cet article:

Derniers articles du blog

razmak dr vorobjev

Blocage des opiacés : implants pour la dépendance aux opiacés

Que sont les implants pour la dépendance aux opiacés et comment fonctionnent-ils ?Qu’est-ce que la thérapie de remplacement des opiacés

Sevrage et désintoxication du fentanyl

Effets secondaires possiblesSymptômes de sevrage du fentanylCombien de temps dure le sevrage du fentanyl ?Effets secondaires psychologiques du sevrage du

Call Now Button