Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie
razmak dr vorobjev

juin 15, 2021

Le diazépam est une benzodiazépine à action prolongée qui a été lancé en 1963 et est souvent appelée sous son nom commercial de Valium. C’est un médicament anxiolytique (réduit l’anxiété) et sédatif qui nécessite une prescription médicale. Les benzodiazépines sont principalement connues pour leurs effets sédatifs, mais elles peuvent également produire une sensation d’euphorie légère à modérée qui contribue à la possibilité de développer une dépendance.

Cet article vous aidera à comprendre comment le Valium (diazépam) crée une dépendance et vous apprendra à reconnaître les signes et les symptômes de la dépendance et du surdosage au Valium. Vous découvrirez également une excellente option de traitement de la dépendance qui peut vous aider, vous ou vos proches, à arrêter définitivement la dépendance à cette substance.

Qu’est-ce que le Valium (diazépam) et pourquoi crée-t-il une dépendance?

Cette substance agit en augmentant l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), un neurotransmetteur inhibiteur qui réduit l’activité du système nerveux central. Parce que cela produit un effet calmant sur le cerveau et le corps, le Valium est prescrit pour traiter l’anxiété et le sevrage alcoolique, et est parfois utilisé pour endormir les patients avant la chirurgie.

Comprimés blancs de diazépam.

La dépendance au Valium (diazépam) peut se développer rapidement s’il n’est pas pris conformément aux indications. Même lorsque le Valium est pris selon les prescriptions, il peut créer une tolérance, ce qui signifie que des doses plus importantes du médicament doivent être prises en même temps afin de ressentir les mêmes effets. Plus le diazépam est pris longtemps, plus le risque de développer une tolérance ou une dépendance est grand. Le risque de développer une dépendance augmente également avec l’âge.

Une fois que le corps et le cerveau commencent à dépendre du diazépam pour fonctionner normalement, des abus peuvent survenir, cela signifie qu’il faut prendre la substance à des doses plus élevées, à multiplier les prises et à le prendre plus longtemps que prévu. Cela peut entraîner une dépendance si vous continuez à prendre le Valium de manière incontrôlée.

Noms commerciaux et argotiques du diazépam

Le diazépam est le nom générique d’un certain type de substance de la classe des benzodiazépines. Bien que le nom commercial du diazépam le plus connu soit le Valium, il existe de nombreux termes argotiques pour les benzodiazépines, notamment « benzos », « blues » ou « ludes »

Le valium se présente sous forme de comprimés et est destiné à être pris par voie orale. Ces pilules peuvent avoir des couleurs ou des formes différentes selon la concentration et le fabricant, mais elles sont généralement blanches, jaunes ou bleues et de forme ronde. Le diazépam peut être vendu illégalement dans la rue ou sur Internet, et certains termes d’argot courants incluent « bombecs », « cachetons » ou « vals ».

Signes et symptômes de la dépendance au Valium

Les comprimés de Valium réduites en poudre.

Lorsque vous devenez dépendant d’une substance pour pouvoir fonctionner normalement, des changements psychiques et comportementaux se produisent souvent. Si vous reconnaissez des signes d’abus du Valium, demandez l’aide dont vous avez besoin dans les plus brefs délais. Les signes de comportement possibles qui indiquent l’apparition d’une dépendance au Valium (diazépam) comprennent :

  1. Utilisation du diazépam avec d’autres substances telles que l’alcool ou les opioïdes.
  2. Prise des doses plus élevées que celles recommandées ou pendant une période plus longue que celle conseillée.
  3. Prise de Valium par des méthodes qui ne sont pas recommandées, comme le broyage des comprimés.
  4. Voir des comportements à risque comme la conduite après avoir pris une dose élevée de diazépam.
  5. Poursuivre à consommer des drogues malgré les effets négatifs sur votre qualité de vie.
  6. Mentir au médecin pour obtenir plus de Valium ou chercher constamment de nouveaux médecins pour obtenir de nouvelles ordonnances.
  7. Tenter de se procurer du diazépam par des moyens illicites.
  8. Sautes d’humeur inhabituelles.
  9. Tentative infructueuse d’arrêt de la prise ou présence de symptômes de crise et forte envie de prendre des médicaments après la tentative d’arrêt.

En plus des changements visibles de l’extérieur qui accompagnent la dépendance au Valium, les personnes qui abusent de ce médicament peuvent également présenter des symptômes physiques inconfortables et potentiellement nocifs. Les symptômes associés à la dépendance au diazépam peuvent inclure les effets indésirables suivants:

  • Somnolence chronique ou intense
  • Confusion ou brouillard mental
  • Vertiges
  • Anxiété
  • Troubles de vue
  • Troubles du sommeil
  • Faiblesse musculaire et manque de coordination
  • Baisse de la fonction respiratoire

Cette liste n’inclut pas tous les symptômes possibles qui peuvent survenir, et les personnes qui abusent du diazépam pendant une longue période ou celles qui ont une dépendance grave peuvent ressentir des symptômes plus forts et plus intenses. Certains risques à long terme associés à l’utilisation et à l’abus de benzodiazépines comprennent une baisse significative des capacités cognitives, un risque accru d’accidents de la route et une incidence plus élevée de chutes et de fractures chez les utilisateurs plus âgés.

Contactez-nous pour une consultation gratuite avec un professionnel de la santé pour savoir comment faire face à ces symptômes, que ce soit pour vous ou pour l’un de vos proches >>>

Symptômes d’une surdose du diazépam

Le surdosage est l’un des risques les plus dangereux associés à la dépendance aux drogues. À mesure que la tolérance au diazépam augmente et que l’utilisateur commence à prendre des doses plus élevées pour ressentir les effets souhaités, les risques de surdosage augmentent. Une surdose de Valium (diazépam) peut également survenir lorsque le médicament est mélangé à d’autres substances telles que l’alcool, les opioïdes ou d’autres benzodiazépines. Cela augmente les effets sédatifs du diazépam et peut être très dangereux.

Les personnes qui subissent une surdose de Valium peuvent présenter une somnolence et une faiblesse sévères, une vision trouble ou une vision double, une pression artérielle basse, des difficultés à respirer ou une respiration lente, et peuvent avoir des lèvres bleuâtres en raison d’une faible saturation en oxygène. La meilleure façon d’éviter un surdosage est de suivre les instructions de votre médecin concernant l’utilisation et le non-mélange de substances. En cas de surdosage, consultez immédiatement un médecin.

Traitement de l’abus du Valium (diazépam)

Il est connu que les crises d’épilepsie surviennent pendant le processus de sevrage des benzodiazépines, ce qui signifie que la désintoxication ne doit pas être tentée seule. L’endroit le plus sûr pour la désintoxication des benzodiazépines est dans un établissement médical spécialisé dans le traitement des dépendances. Si votre dépendance au Valium est grave ou si vous avez déjà des conditions préexistantes ou d’autres problèmes de santé, il est particulièrement important d’avoir une surveillance médicale tout au long du processus de désintoxication.

Un spécialiste du traitement de la dépendance qui effectue une prise de sang.

Le processus de traitement de la dépendance comprend plusieurs phases, notamment: le diagnostic, la désintoxication et des thérapies complémentaires, telles que la pharmacothérapie et la thérapie comportementale.

Au cours de la phase de diagnostic, mes spécialistes médicaux évaluent l’état physique et psychique du patient afin de déterminer le meilleur plan d’action pour la désintoxication et s’assurer que la santé du patient ne soit pas compromise. Cela peut impliquer différents examens, y compris des analyses du sang, analyses d’urine, ECG et bien plus encore, en fonction des besoins spécifiques de chaque patient. 

Après avoir évalué l’état du patient, les spécialistes du traitement de la dépendance peuvent commencer la désintoxication en toute sécurité. Cela peut inclure l’administration de médicaments pour les crises d’épilepsie et d’autres perfusions de médicaments qui favorisent le nettoyage et la régénération du corps et préviennent les symptômes d’une crise de manque. Cela doit être fait dans un établissement médical qualifié, car le patient doit être constamment surveillé afin d’éviter d’éventuelles complications médicales.

À la fin de la désintoxication médicale, une variété de thérapies, y compris la pharmacothérapie et la physiothérapie, peuvent être recommandées pour fournir un soutien et promouvoir la sobriété à long terme. La dépendance psychique nécessite également un traitement, qui peut consister en une pharmacothérapie, l’utilisation de divers dispositifs médicaux et des séances avec des psychologues, y compris une thérapie individuelle et de groupe, ainsi qu’un traitement ambulatoire pendant une période d’un an.

Vous n’êtes pas obligé de faire face à la dépendance au Valium seul. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir de l’aide pour éviter les problèmes liés à l’arrêt de la prise des benzodiazépines.

Demandez une consultation en ligne gratuite pour en savoir davantage sur les possibilités de traitement de la dépendance au Valium et pour discuter avec un spécialiste de la clinique des différentes issues du traitement >>>

Questions fréquentes 

Pourquoi le Valium (diazépam) crée-t-il une dépendance?

Le diazépam (dont le nom commercial est le Valium) est un benzodiazépine à action prolongée, prescrit pour son effet anxiolytique (réduction de l’anxiété) et sédatif. Les benzodiazépines sont principalement connues pour leurs effets sédatifs, mais elles peuvent également produire une sensation d’euphorie légère à modérée, ce qui contribue au potentiel de développer une pharmacodépendance. Même lorsque les utilisateurs prennent du Valium selon les instructions, la tolérance peut se développer et une dépendance peut être créée qui oblige les gens à abuser de la drogue, ce qui conduit à la dépendance.

Quels sont les signes et les symptômes de la dépendance au Valium?

Certains signes communs de comportement associés à la dépendance au diazépam peuvent inclure: l’utilisation avec d’autres substances nocives, la participation à des comportements à risque, le fait de mentir aux médecins pour obtenir plus de Valium et des sautes d’humeur inhabituelles. Les personnes dépendantes au Valium peuvent également éprouver certains des symptômes suivants: somnolence et confusion, faiblesse et manque de coordination, augmentation de l’anxiété et des problèmes de vision et d’audition, et difficultés d’élocution.

Quels sont les traitements de la dépendance au Valium?

Étant donné que le sevrage des benzodiazépines peut provoquer des convulsions, l’endroit le plus sûr pour se désintoxiquer des benzodiazépines est un établissement médical spécialisé dans le traitement de la dépendance. Le processus de traitement de la dépendance comprendra le diagnostic pour évaluer votre état de santé physique et psychique, la désintoxication pouvant inclure des traitements médicamenteux et une thérapie post-désintoxication, y compris la pharmacothérapie et la thérapie comportementale.

Publié le juin 15, 2021
par l’équipe de la clinique du Dr Vorobjev

Partager cet article:

Derniers articles du blog

razmak dr vorobjev

Blocage des opiacés : implants pour la dépendance aux opiacés

Que sont les implants pour la dépendance aux opiacés et comment fonctionnent-ils ?Qu’est-ce que la thérapie de remplacement des opiacés

Sevrage et désintoxication du fentanyl

Effets secondaires possiblesSymptômes de sevrage du fentanylCombien de temps dure le sevrage du fentanyl ?Effets secondaires psychologiques du sevrage du

Call Now Button