Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie

La prégabaline crée-t-elle une dépendance ? Symptômes et traitement de la dépendance au Lyrica

Des personnes dépendantes de la prégabaline discutent des difficultés qu'elles rencontrent dans le traitement de l’addiction au Lyrica.

septembre 13, 2021

La prégabaline est un anticonvulsivant. C’est un médicament sur ordonnance qui est très utilisé dans le traitement des crises d’épilepsie, des douleurs névralgiques et de la fibromyalgie. En tant que gabapentinoïde, elle appartient à la même classe que la gabapentine, un médicament aux usages similaires.

On s’inquiète beaucoup de savoir si ce médicament possède ou non un potentiel addictif. Des symptômes de sevrage sont souvent ressentis après l’arrêt de sa consommation. De nombreux toxicomanes peuvent utiliser le Lyrica en combinaison avec d’autres substances illicites. Cela suscite beaucoup d’inquiétudes quant à sa sécurité.

On peut se poser de nombreuses questions, telles que : le Lyrica est-il un médicament qui crée une dépendance, et comment arrêter de prendre du Lyrica ? Cet article répondra à ces questions ainsi qu’à celle de savoir ce qu’est le Lyrica. Il vous informera également sur son potentiel de dépendance, sur les symptômes et les effets secondaires graves du Lyrica, et sur comment traiter une utilisation problématique.

Qu’est-ce que le Lyrica (prégabaline) et pourquoi crée-t-il une dépendance ?

Le Lyrica, connu aussi sous son nom générique de prégabaline, est un médicament utilisé dans le traitement des affections liées au système nerveux. Ceci est dû à son mécanisme d’action. Ce médicament inhibe les récepteurs connus sous le nom de récepteurs Alpha-2-Delta dans le système nerveux central. Cela ralentit efficacement l’activité du système nerveux et réduit les symptômes.

Le Lyrica est un médicament délivré sur ordonnance qui se présente sous forme de gélules. De nombreux toxicomanes en abusent avec d'autres drogues.

Ce médicament fait partie de l’annexe V selon la classification de la United States Drug Enforcement Agency. Cela signifie qu’il a un usage médical et que le potentiel d’abus du Lyrica est faible.

Il est principalement utilisé pour le traitement des affections qui trouvent leur origine dans le système nerveux, comme :

  • La douleur neuropathique
  • L’épilepsie
  • Le syndrome des jambes sans repos
  • La fibromyalgie
  • Le trouble anxieux généralisé

Comme il s’agit d’un médicament délivré sur ordonnance, de nombreuses personnes développent leur dépendance au Lyrica après la prescription justifiée du médicament. Cependant, beaucoup en abusent car, selon eux, il renforce les effets des drogues avec lesquelles il est combiné, en particulier les opioïdes.

Son potentiel d’accoutumance et son mécanisme n’ont pas encore été bien établis. Mais une étude a révélé que le neurotransmetteur glutamate semble jouer un rôle important dans le développement de cette dépendance.

Quels sont les signes et symptômes de la dépendance au Lyrica ?

Chez une personne qui a développé une dépendance au Lyrica, on peut noter certains symptômes physiques et signes comportementaux qui peuvent servir à déterminer si vous ou un de vos proche souffrez d’une dépendance à la prégabaline. Les symptômes de l’abus de Lyrica sont les suivants :

  • Constat du fait la dose habituelle du médicament est moins efficace en raison du développement d’une tolérance
  • Symptômes de sevrage lors des tentatives de privation de la drogue
  • Changement fréquent de médecin afin d’accumuler les prescriptions de Lyrica
  • Exagérer les symptômes afin de continuer à abuser du Lyrica
  • Échec des tentatives d’arrêt
  • Envies impérieuses du médicament
  • Utilisation continue de la prégabaline malgré ses effets négatifs sur la santé et les relations
  • Préoccupation pour le médicament et mention fréquente de ce dernier dans les discussions
  • Attitude de négation de fréquence de la consommation

Demandez une consultation gratuite en ligne pour apprendre comment gérer ces symptômes pour vous ou l’un de vos proches >>>

Quels sont les effets secondaires à court et à long terme de l’abus de Lyrica ?

Aucun médicament n’est entièrement sûr. L’abus de Lyrica peut s’accompagner d’effets indésirables en plus de ceux pour lesquels le toxicomane en abuse. Ces effets peuvent être des effets à court terme de la prégabaline ou se produire des années plus tard.

Effets à court terme de l’abus de Lyrica

Les effets secondaires courants du Lyrica peuvent se manifester quelques minutes ou quelques heures après son utilisation :

  • Somnolence
  • Fatigue
  • Confusion mentale
  • Irritabilité
  • Vision floue ou double
  • Vomissements
  • Coordination musculaire altérée
  • Tremblements
  • Vertiges
  • Pensées suicidaires
  • Constipation
  • Dysfonctionnement érectile

Effets à long terme de l’abus de Lyrica

Les effets secondaires à long terme du Lyrica peuvent apparaître des mois ou des années après l’abus :

  • Prise de poids
  • Troubles de la mémoire
  • Dépression
  • Pancréatite
  • Dépendance

Comment commence la dépendance au Lyrica ?

De nombreux toxicomanes ont développé leur dépendance au départ d’une utilisation prescrite du médicament. Pour les personnes ayant des antécédents d’addiction à d’autres substances, elle peut survenir en raison de la combinaison de la prégabaline avec d’autres drogues. Cela se produit le plus souvent chez ceux qui consomment des opioïdes comme l’héroïne ou la morphine. 

La tolérance se développe rapidement et l’arrêt du médicament entraîne des symptômes de sevrage. Du fait de ces symptômes, arrêter de consommer du Lyrica seul, sans aucune aide, est une épreuve quasi insurmontable.

Infographie montrant certains symptômes de sevrage courants rencontrés lors de l'arrêt de la prégabaline.

Quel est le traitement de la dépendance au Lyrica ?

L’addiction au Lyrica est dangereuse. La combinaison du médicament avec d’autres substances illicites augmente considérablement le risque d’abus et d’overdose et peut entraîner toute une série d’effets secondaires. Il est préférable pour les toxicomanes d’arrêter cette habitude dès que possible, avec l’aide de professionnels.

Il existe des centres de réadaptation pour assurer la désintoxication de nombreuses substances, dont la prégabaline. Les toxicomanes s’enregistrent dans le centre de traitement, où ils résident pendant la durée du traitement par Lyrica. Des programmes ambulatoires sont aussi disponibles. La période de désintoxication de Lyrica s’accompagnant de symptômes de sevrage, il est plus sûr de s’assurer d’une prise en charge professionnelle. Sous contrôle médical, les patients sont constamment surveillés et se reçoivent des médicaments pour faciliter cette période.

Des personnes dépendantes de la prégabaline discutent des difficultés qu'elles rencontrent dans le traitement de l’addiction au Lyrica.

Ensuite, les patients suivent une cure de désintoxication qui répare les dommages que l’addiction leur a causés sur le plan mental et social. Cela implique des contrôles fréquents et des séances de thérapie pour s’assurer qu’ils sont toujours sur la bonne voie.

Comment commencer le traitement de la dépendance au Lyrica ?

Le Lyrica a beaucoup d’utilité sur le plan médical et peut aider ceux qui souffrent de diverses affections. Cependant, son utilisation peut entraîner une dépendance et de nombreux toxicomanes l’associent à d’autres drogues pour en abuser. 

Les effets secondaires que peut avoir l’abus de Lyrica font qu’il est important d’arrêter cette habitude dès que possible. Des programmes de traitement professionnels sont disponibles pour vous aider à y parvenir. Le chemin de la guérison ne doit pas nécessairement être pénible.

Réservez une consultation gratuite en ligne pour en savoir plus sur le programme de traitement et sur la façon de commencer votre désintoxication >>>

Publié le septembre 13, 2021
équipe de la clinique du Dr Vorobjev

Partage social:
Previous ArticleNext Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button