Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie

Signes de la dépendance à l’héroïne

Signes de la dépendance à l'héroïne

novembre 20, 2019

Les signes de la dépendance à l’héroïne sont connus depuis plus de 100 ans.

L’héroïne est l’une des substances les plus fortes jamais découvertes. Bien que nombreux soient ceux qui l’essaient par curiosité, ils sont rapidement entraînés dans le cercle vicieux de la consommation régulière. Les spécialistes soulignent que la dépendance à l’héroïne se développe en seulement 3 semaines. En d’autres termes, il suffit de prendre cette drogue que 10 fois pour que des signes évidents de dépendance à l’héroïne se manifestent.

L’héroïne peut être consommée de différentes manières – sniffée, fumée, inhalée ou injecté dans les veines. Dans le corps, elle se transforme presque instantanément en morphine qui se lie aux récepteurs du cerveau. Ces récepteurs, à leur tour, contrôlent la perception de la douleur et le système de récompense. Sous l’influence de l’héroïne, la douleur disparaît et l’afflux d’émotions agréables s’intensifie.

Si le traitement de la dépendance à l’héroïne n’est pas entrepris à temps, le problème devient chronique. Avec cela vient une augmentation de la tolérance. Il en résulte des symptômes de la dépendance physique, ainsi que les conséquences pour la santé psychique. Ceci est confirmé par les dernières statistiques. En effet, la mortalité par surdose d’héroïne a été multipliée par 5 au cours de la dernière décennie.

znaci-heroinske-zavisnosti-3

Considérant que cette drogue est consommée par plus de 9,2 millions de personnes dans le monde, la clinique Dr Vorobjev vous indique quels sont les symptômes les plus reconnaissables de la dépendance à l’héroïne.

Premiers signes de la dépendance à l’héroïne

Au début, les signes de la dépendance à l’héroïne sont liés au comportement. Autrefois très sociable, votre proche devient de plus en plus solitaire, devient très secret. Il  introduit très rapidement de nouveaux amis dans sa vie et de nouveaux mots dans son vocabulaire.

En outre, ses habitudes vestimentaires changent. Comme l’héroïne est le plus souvent injectée, ses utilisateurs portent des pantalons, des chemises et des t-shirts à manches longues toute l’année, même par temps chaud. De cette façon, ils essaient de cacher les cicatrices et les contusions des piqûres. L’utilisation de grandes quantités de parfum, de désodorisants et de bougies parfumées dans sa chambre est un autre moyen de masquer la consommation.

Le comportement suspect est accompagné par un manque d’argent. Il commencera certainement à vous emprunter de l’argent ou à vendre ses objets de valeur.

Les signes de la dépendance à l’héroïne se répercutent sur la santé

L’influence de l’héroïne ne peut être cachée. En plus du sentiment d’euphorie instantanée et de plaisir, on peut noter également la présence d’une modification de l’état de conscience, des hochements de la tête fréquents et une somnolence.

Sachant que cette drogue réduit la pression artérielle et ralentit le rythme cardiaque, la peau n’est plus suffisamment irriguée, devient jaune, et le visage prend une apparence vieillie et terne. Les nausées et les vomissements ne doivent pas nécessairement être le signe d’un virus de gastro-entérite, surtout s’ils se produisent fréquemment. Dans ce cas, ils peuvent indiquer un problème plus grave.

znaci-heroinske-zavisnosti-1

La consommation à long terme nuit à la santé, il ne faut donc pas ignorer les signes de la dépendance à l’héroïne. En raison de la perte d’appétit, apparait une perte de poids spectaculaire. Ce changement est généralement soudain. Bien qu’il ne soit pas rare que sous l’effet de la drogue la personne oublie de manger ou décide d’utiliser l’argent pour acheter une nouvelle dose de drogue plutôt que de la nourriture.

La consommation chronique provoque des problèmes pulmonaires chroniques tels que la pneumonie, la tuberculose et les abcès aux poumons. Dans plus de la moitié des cas, survient également la constipation.

L’héroïne réduit la sécrétion de salive. En conséquence de l’hypo-salivation, se produit le syndrome de bouche sèche qui affecte négativement l’état de la cavité buccale. Les personnes souffrant de la dépendance peuvent aussi être reconnues pour leurs dents en mauvais état, de nombreuses caries, le saignement des gencives…

Les signes de la dépendance à l’héroïne dépendent également de la voie d’administration. Quelqu’un qui fume l’héroïne aura les muqueuses buccales endommagées, ainsi que des traces de brûlures à la bouche ou les doigts. Tandis que ceux qui la sniffent auront des saignements de nez fréquents. La consommation par voie intraveineuse, en plus des traces de piqûres entraîne des problèmes veineux.

Les signes de la dépendance qui indiquent un changement de caractère

Le but principal de la personne qui consomme de l’héroïne est de satisfaire sa dépendance physique et psychique. Le manque de motivation et du sens de responsabilité mettent tous les aspects au second plan. Ce mode de vie a un impact négatif sur le travail et la scolarité.

La dépendance se reconnaît également par les sautes d’humeur soudaines, incluant un comportement agressif. À un moment donné, nous sommes certains, vous découvrirez que votre proche vous ment. Afin de dissimuler ce problème, ces personnes s’impliquent de plus en plus dans de fausses excuses.

znaci-heroinske-zavisnosti-2

Si vous avez remarqué certains de ces symptômes chez un membre de votre famille, demandez l’aide de l’équipe professionnelle de la clinique Dr Vorobjev. Ensemble, nous allons motiver votre proche à suivre le traitement de la dépendance à l’héroïne, car nous ne craignons pas de nous confronter à la dépendance.

Grâce aux méthodes modernes de traitement des maladies de dépendance et à la surveillance constante de médecins et de psychiatres de renommée mondiale, nous effectuons le sevrage de l’héroïne complet. Non seulement vous allez vaincre la maladie, mais vous ne ressentirez aucune douleur ni les autres effets négatifs du sevrage de la libération de la dépendance.

À la clinique Dr Vorobjev la dépendance peut être vaincue. En témoignent plusieurs milliers de patients complètement rééduqués et resocialisés.

Publié le novembre 20, 2019
équipe de la clinique du Dr Vorobjev

Partage social:
Previous ArticleNext Article

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button