Rendez-nous visite : Sremskih Boraca 2E, Beograd, Zemun - Serbie
razmak dr vorobjev

Malgré les grands progrès de la médecine enregistrés depuis le début du 21ème siècle, les soins des toxicomanes restent un sujet tabou dont on ne parle pas suffisamment. Pourtant, la question est de savoir si la consommation de drogue implique une faiblesse du caractère ou affecte-t-elle de la même manière les personnes de toute classe sociale et de tout âge ?

Les toxicomanes ou personnes dépendantes sont des individus qui ont perdu tout contrôle sur leurs pensées et leurs actions en raison de leur désir effréné de consommer des drogues. La crise de manque de stupéfiants peut être si forte que tous les autres projets et désirs perdent tout leur sens. Le seul élément essentiel dans la vie du toxicomane est l’obtention d’une nouvelle quantité de drogue qui apporterait un bien-être à court terme.

Dans une telle situation, une abstinence prolongée ou l’arrêt de la consommation de drogues sont pratiquement impensables. Bien que de nombreux toxicomanes soient pleinement conscients des dommages que les stupéfiants font à leur corps, ils sont tout simplement incapables de faire face aux éléments de la crise.

Causes de la dépendance et facteurs qui compliquent les soins des toxicomanes

Les conflits familiaux insolubles, les difficultés au travail et les pertes financières ne sont que quelques-uns des facteurs qui contribuent au développement de la dépendance. Par conséquent, il est extrêmement difficile de prévenir et d’éliminer les causes du problème.

Malgré les énormes efforts des écoles pour sensibiliser les élèves, l’avertissement des médias sur les effets nocifs des drogues et les efforts des autorités, la recherche montre que les substances illicites sont aujourd’hui plus facilement disponibles que jamais.

Le soin des toxicomanes dans les conditions domestiques, sans les conseils des médecins spécialisées et sans l’utilisation de dernières méthodes de récupération du corps est voué à l’échec. Même dans de rares situations où les personnes parviennent à faire face aux éléments de la crise de manque, l’instabilité psychique demeure. Toute future tentation ou période de vie difficile comporte un grand risque de retour à de vieilles habitudes.

La consommation de drogues détruit la vie des enfants et des adolescents

Les enfants des toxicomanes vivent de nombreux traumatismes qui peuvent laisser une marque profonde sur eux pour le reste de leur vie. Bien que beaucoup de gens pensent que les plus jeunes ne sont pas conscients de ce qui se passe autour d’eux, le niveau de bruit et de stress affecte négativement leur développement futur.

Les effets négatifs des stupéfiants sont également perceptibles chez les nouveau-nés. Les enfants dont la mère a un problème de dépendance naissent plus petits et se développement moins bien que leurs pairs. Si la dépendance survient à l’adolescence, elle entraîne une multitude de problèmes. Tout d’abord, le désir de prendre des substances psychoactives peut être si fort que les adolescents  commencent à ignorer complètement toutes leurs obligations assumées jusque là.

Lečenje narkomana 2

Surviennent rapidement les difficultés scolaires, une tendance aux comportements problématiques, voire un comportement violent et la dégradation des relations avec les membres de la famille. Les adolescents qui consomment régulièrement les substances psychoactives sont également plus enclins aux rapports sexuels non protégés, ce qui contribue à la propagation des maladies sexuellement transmissibles et autres maladies. Des grossesses non désirées se produisent ainsi souvent, et les conséquences peuvent être catastrophiques, car ces jeunes ne sont pas prêts à faire face à ces défis de la vie.

Dans de telles situations, la responsabilité incombe aux membres de la famille et aux amis de la personne dépendante. Ils doivent contribuer à résoudre le problème en donnant constamment des conseils, et souvent même en prenant les choses en main et en s’assurant qu’ils soient soignés de manière approfondie. Bien entendu, la responsabilité collective n’est qu’un composant menant au rétablissement.

Afin d’améliorer la situation, les efforts et l’éveil du désir de guérison chez l’individu lui-même sont indispensables. Sinon, tous les conseils et suggestions bien intentionnés risquent d’être interprétés comme des critiques. Malheureusement, le mépris et la recherche du coupable ne mènent jamais aux résultats escomptés. Au contraire, ce type de comportement est souvent un obstacle majeur à l’amélioration.

Soin des toxicomanes à la clinique Dr Vorobjev

La dépendance est un état complexe qui, au fil du temps, détruit les cellules du cerveau et provoque de nombreux problèmes de santé. C’est pourquoi, notre équipe internationale de médecins applique les procédures médicales les plus avancées pour garantir que chaque patient puisse récupérer complètement, quelle que soit la gravité de la maladie.

Par conséquent, dans le traitement des dépendances, nous avons une approche individuelle. Nous pensons qu’il n’existe pas deux cas complètement identiques et avant le début du traitement, nous effectuons des diagnostics détaillés. Le but de cette méthode consiste à trouver et d’examiner tous les facteurs qui peuvent compliquer le processus de guérison. Cela comprend des tests de présence potentielle de drogues dans la circulation sanguine et des tests pour le dépistage des maladies virales telles que les hépatites et le VIH. Si les tests révèlent la présence de maladies concomitantes, il est possible de coopérer avec des experts d’autres cliniques, afin de poursuivre le traitement dès que possible.

La désintoxication est une étape clé de la thérapie, et ces procédures commencent peu de temps après la fin du diagnostic. Le but de la désintoxication est d’éliminer toutes les traces de drogues du corps le plus rapidement possible. Contrairement à la désintoxication à domicile, en utilisant des médicaments et une désintoxication ultra-rapide, les effets secondaires de la crise de manque disparaissent rapidement complètement.

Plus important encore, les méthodes de traitement utilisées à la clinique Dr Vorobjev sont totalement indolores et inoffensives pour le corps. Au cours du traitement, les médecins et le personnel médical surveillent tous les paramètres vitaux des patients et s’assurent que tout se passe bien. Par conséquent, les symptômes tels que la nervosité, l’insomnie et la douleur disparaissent complètement.

Dans le même temps, par des perfusions on complémente le patient en vitamines, minéraux et autres nutriments, ce qui accélère la récupération du corps. Dans les plus brefs délais, les patients acquièrent la force de poursuivre le reste du traitement et s’engagent pleinement à leur rétablissement. Une fois que toutes les traces de substances toxiques ont disparu du corps, on considère que la désintoxication est réussie.

Psychothérapie et élimination du désir de consommer des drogues

Pourtant, l’élimination de la crise de manque n’est qu’une partie du traitement. La deuxième partie, et selon beaucoup, la plus importante des thérapies est basée sur l’élimination du désir de consommer des drogues. De plus, après un traitement à la clinique Dr Vorobjev, les patients ressentent une forte aversion pour les stupéfiants. Ils sont sensibilisés à la nocivité de leurs modes de vie passés et créent ainsi des barrières psychiques qui empêchent la possibilité de rechute.

La stabilité psychique est obtenue grâce à l’utilisation des tout derniers dispositifs médicaux, avec un accent particulier sur la psychothérapie. Par des appareils médicaux, les fonctions cérébrales retrouvent leur état naturel d’équilibre. La production altérée d’hormones est rétablie, et ainsi l’humeur revient à son niveau précédent.

Lečenje narkomana

Nous utilisons également des méthodes et des procédures uniques dans le processus de guérison, telles que les traitements par l’Ibogaïne et l’ayahuasca. Étant donné que la dépendance laisse des effets à long terme sur le cerveau, afin que le traitement soit approfondi, il est également indispensable de découvrir le cœur du problème et d’éliminer les habitudes qui pourraient conduire à une rechute. Les traitements par l’Ibogaïne et l’ayahuasca modifient la perception même de la conscience des personnes dépendantes. À la fin de ces procédures, une décharge émotionnelle se produit.

Au cours de ces réactions intenses, les patients arrivent à se libérer des pensées négatives qui les obsédaient et à trouver la paix intérieure. Après cela, la création d’habitudes saines devient possible, et c’est exactement ce qui est réalisé grâce aux séances de psychothérapie. Au cours des thérapies de groupe et des séances individuelles, on détermine les priorités à atteindre à la sortie de la clinique.

En respectant les règles de la thérapie prescrite et les contrôles mensuels constants, une récupération complète est possible. Si vous êtes addicte ou connaissez quelqu’un qui souffre de cette maladie, contactez-nous et éliminez les mauvaises habitudes dès aujourd’hui !

Poslednje sa našeg bloga

razmak dr vorobjev

Blocage des opiacés : implants pour la dépendance aux opiacés

Que sont les implants pour la dépendance aux opiacés et comment fonctionnent-ils ?Qu’est-ce que la thérapie de remplacement des opiacés

Sevrage et désintoxication du fentanyl

Effets secondaires possiblesSymptômes de sevrage du fentanylCombien de temps dure le sevrage du fentanyl ?Effets secondaires psychologiques du sevrage du

Call Now Button